您如今的方位: 可可外语站网站 >> 法语 >> 法语材料 >> 注释

章诒和-刘氏女法文简介

作者:佚名    文章来历:本站首创    点击数:    更新时刻:2013-9-16

宇宙奇闻 www.bohuowang.cn  « Madame Liu » (《刘氏女》) est ainsi un premier portrait de prisonnière, d’une série qui devait au départ en comporter dix : dix portraits de ses codétenues, soit un par année d’emprisonnement.

C’est ce qu’elle a appelé « la série des criminelles » (“情罪系列”), criminelles par amour car presque toutes ont tué quelqu’un, au terme d’une histoire d’amour qui a mal tourné ; et si Zhang Yihe peut le raconter, c’est que, dans les camps, les prisonnières politiques étaient mêlée  aux détenues de droit commun.
 « Madame Liu » (《刘氏女》)est une nouvelle « de longueur moyenne » (中篇小说), comme le seront les autres de la série.

  La fiction s’est imposée pour conter ces histoires vraies,  écrites dans un style réaliste  très vivant, l’aspect fictionnel intervenant surtout au niveau des dialogues. Fiction, donc, par la forme, mais où le fond est la réalité brute préservée par le souvenir ; « je ne peux raconter que de vieilles histoires », dit-elle (“只会讲老故事”), elle n’invente rien : « si je décide de parler, c’est pour dire la vérité » (“要谈话,就说真的”), pour dire ce qu’elle a vu, et entendu.

Zhang Yihe précise bien dans son introduction qu’elle n’a

pas l’intention de toucher à la politique ni de critiquer le système ; ce qui l’intéresse, dit-elle, c’est le destin particulier de ses camarades de détention, et leur psychologie (1).

       刘氏女

Madame Liu

      

L’histoire de cette madame Liu, dénommée Liu Yueying (刘月影) dans la nouvelle, Zhang Yihela connaît bien : elle fut chargée, dans le camp, de recueillir les confessions de certaines de ses codétenues

et d’en écrire des synthèses, sous forme de rapports sur leur vie. Liu Yueying fut la première.

      

C’était une criminelle : ne pouvant plus supporter les crises d’épilepsie de son mari, elle l’avait froidement assassiné, sous les yeux de leur fils ; puis elle avait découpé le cadavre en morceaux et les avait mis dans une jarre utilisée  pour saler  la viande. Sa vie se résumait donc, selon la formule de Zhang Yihe, à une descente aux enfers en cinq étapes :

杀夫、支解、装坛、下狱、赎罪                              

Meurtre du mari, démembrement, salaison, emprisonnement, expiation.

      

L’auteur elle-même se dissimule  derrière la narratrice, nommée Zhang Yuhe (张雨荷). On sait juste qu’elle est la seule à avoir un certain niveau d’éducation, dans le camp, sans que soient précisées les raisons exactes de sa condamnation.  Mais on sent percer la compassion derrière le discours. Et la nécessité cathartique  de témoigner, témoigner des conditions très dures de détention, mais aussi de la terrible solitude psychologique  d’une femmesans recours, acculée à tuer pour se libérer.

   
章诒和著作-刘氏女法文简介

作者: 章诒和
出书社: 牛津大学出书社(香港)-Madame Liu 刘氏女
出书年: 2011-1-3
页数: 104
订价: HKD 48.00
装帧: 精装
ISBN: 9780193966949
下狱十年,和女囚们日出而作,日落而息,从二十六岁到三十六岁,作者说,比某些伉俪的婚龄长,比许多小两口还亲。那边,表面宁静如镜,实在,整天排山倒海。每一个监犯都有经验,而经验那是故事。
情·罪小说系列《刘氏女》是其间之一则,杀夫、支解、装坛、下狱、赎罪……三十年后,真的刘氏女兴许曾经走了,作者把她落在纸上,不写政治,不说轨制,没有间接决心刻画谁人年月的丑恶,乃至连气愤也没有,翰墨会合抒发女囚的运气,窥测她们的心里。这是作者榜首次正式写出的小说著作。

刘氏女内容梗概:
第1局部
我在牢狱蹲了十年,和女犯们日出而作,日落而息,从二十六岁到三十六岁——比某些伉俪的婚龄长,比许多小两口还亲。
第2局部
每晚七时半至八时半是小组进修会,以朗诵党报开端,以批斗监犯了结。白昼谁偷闲了,谁打斗了,谁发怨言了,早晨就轮到她退场了。轻的批判攻击,重则拳脚相加。
第3局部
老些的监犯面色如灰,个体的在悄悄抹泪。我想,她们未必是想到了本人。死讯如暴风乍起,恶狠狠劈面直扑过去,盖过她们的头顶,吹向她们的将来。
第4局部
下狱前是个搞戏的,而案情那是戏。凡社会抵牾抵触、家庭生存成绩、小我感情风云到了十分锋利、无奈谐和的时分,人所采纳的极其伎俩那是犯法。
第5局部
为何牢狱言语百分之九十九都是性?为何暗里里的说话内容都离不开性?为何年青女囚违背监规的“丑事”绝大多数是性事?为何刘月影等刑满职员待业后的榜首件小事,那是即刻找个汉子?
编纂本段作者简介
章诒和,安徽桐城人,生于重庆,居于北京,国家艺术研讨院戏曲研讨所研讨员,著有《旧事其实不如烟》《一阵风,留住了千古绝唱》《顺长江,水流残月》《如许事和谁细讲》《戏子旧事》[1]等,并和贺卫方合著有《四手联弹》。

章诒和著作-刘氏女法文简介

http://www.bohuowang.cn/fy/fzl/201309/32905.html没有关联文章

恒兴烧坊 | 游戏 | 单机游戏 | 助孕网 | 吉林新闻 | 助孕网 | 助孕网 | 广州代孕 | 石油价格 | 游戏 |